CatégorieAlpinismeGrande voieTerrain d'aventure

Pilier Cordier aux Grands Charmoz, un beau pilier sauvage

Et dire que 2 jours avant, on était encore sur les skis avec pleins de projets en ligne de mire. Désormais, il semblerait que l’été veuille reprendre l’avantage. Les températures sont en hausse et le granite semble sécher à vive allure. Avec Damien, un copain de ma promo, on se dit que l’on va faire un petit tour sur ce beau pilier des Grands Charmoz à la journée depuis Chamonix. Cela permettra de se faire la caisse mais aussi de reprendre dans un niveau pas trop élevé. Ce pilier est haut de 700m et on dépasse jamais le 5c sur le papier.

2h45 après avoir quitter les rues de Chamonix, on attaque à grimper dans une ambiance un peu fraîche, le soleil vient assez tard par là bas. Les longueurs s’enchainent bien, on fait même un peu de corde tendue dans les longueurs plus facile. La neige et la glace nous ralentissent dans les longueurs du dièdre, on arrive à bricoler pour éviter ces passages plus qu’humide. Et oui, nous sommes que fin Mai. Le soleil sort enfin, et on attaque les longueurs du haut sur un granite magnifique. Les fissures sont superbe et ça grimpe quand même pour le niveau annoncé sur le papier. Après ces belles fissures et deux longueurs plus facile, on sort sur une antécime des Grands Charmoz dans le brouillard et dans l’humidité. Fichue météo.

C’est parti pour une descente en rappels dans ces 700m de voie. Une descente où la corde fait des siennes. Elle vient se coincer à répétition. Quelques galères de corde plus tard, on franchit la rimaye. C’est reparti pour le chemin de descente par les Alpages de Blaitière. Une belle journée loin des foules et sans benne.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *