CatégorieAlpinismeGrande voieTerrain d'aventure

« Les Ailes de la Liberté » aux Dalles de Mévonne, une pépite de l’escalade en Haute Savoie.

Les Dalles de Mévonne, ou le léger dévers qui t’use les bras aux fils des longueurs est un splendide pilier suspendu perdu dans une vallée Chablaisienne. Un joli morceau de caillou haut de 180 mètres et qui regroupe plusieurs lignes d’escalade. C’est encore plus joli que dans le bouquin de Mussatto, un vrai bijou ces dalles de Mévonne. La plus abordable est « Les Ailes de la Liberté », une voie bien exigeante pour la cotation qui livre le grimpeur à des beaux combats de rue pour enchainer les longueurs à vue. L’équipement est irréprochable pour un grimpeur dans le niveau.

Concernant l’approche dans le socle, il est désormais équipé d’une stat de 50m, merci à celui ou celle qui l’a mise. C’est judicieux de prendre une jumar avec soi. Sinon le dièdre pour accéder à la vire ne semble pas horrible.

Une fois arrivé sur la vire, les longueurs d’escalade peuvent enfin commencer, les bras vont se charger en acide lactique et les coudes peuvent enfin se lever avant d’arriver aux différents relais. Les longueurs sont magnifiques et la première longueur met directement dans le bain. Les relais ne sont pas toujours confortables, on saucissonne bien sur place pendant l’assurage. Une escarpolette est en bas, surement à disposition pour les grimpeurs, c’est une bonne option de la prendre. Pour les cotations, les topos sont assez juste, je donnerais : 7b – 7a+/b – 7a+ – 7a/+ – 7b+/c – 8a

Le pas de bloc de L5 est super dur pour sortir du petit toit, il peux se passer en A0, puis on finit cette longueur par 20m de 7a+ splendide. La 2 ème partie de L6, est équipée assez proche pour pouvoir tirer dans la section dure en 8a.

Bref, une superbe journée d’Automne avec les copains Marco et Antho. Une bien belle équipe. C’est tellement bon de grimper des lignes de ce genre. Merci aux ouvreurs pour cette ligne mythique et merci aux copains.

C’est surement une des plus belles voies que j’ai pu grimper, notamment en Haute Savoie et dans les Préalpes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *