CatégorieGrande voie

« Voie Desmaison » à la Tête à Turpin, une dernière avant la neige

La météo annonce du mauvais pour les jours à venir surement la fin d’un bel automne placé sous le signe de la grimpe. On a pu avoir des conditions météorologiques démentielles pour aller sur le caillou. Des anticyclones à répétition. Maintenant la neige est entrain de faire son apparition, on attend tous avec impatience un petit créneau pour les goulottes. C’est pas tout mais il fallait bien profiter du dernier jour de beau temps du mois d’Octobre. Ce sera du côté de Thônes que ça va se jouer, et plus précisément dans la voie Desmaison-Pollet-Villard à la Tête à Turpin.

 Après avoir grimpé Char à Banc sur la paroi voisine il y a 1 mois, je voulais aller voir ce que cette voie valait. C’est une voie qui connait que très peu de répétitions chaque année vu l’état du matériel en place et de la nature qui reprend ses droits dans les fissures. Sûrement la cause d’une approche un peu scabreuse dans les bois et d’une voie délaissée des topos. La voie fait environ 280m pour 9 longueurs mélangeant libre, artif et du jardinage. C’est René Desmaison et Yves Pollet Villard qui ont fait cette ouverture en 1962.

image1
Topo que je propose

C’est avec Gab, un bon pote qu’on se retrouve à 8h à Charvex, petit hameau au pied du Pertuis et de Turpin. 1h10 plus tard on est au pied de la voie, l’approche est moins pire que je ne le pensais. Certes, on traverse les bois un peu à l’aveugle mais on rattrape rapidement une vague sente. Il faut quitter le sentier principal et bien bifurquer au niveau d’une épingle avec des petits poteaux oranges. De là, on suit à flanc une vague sente jusqu’à la paroi. On passe une grotte/conque et on arrive au pied du dièdre herbeux.

IMG_2091
L3 avec une belle vue sur le Mont Blanc

 

IMG_2095
L4, 6a très classe

L1 : 35m, dièdre herbeux avec 2 pitons, sortie en rocher moyen sur des touffes, relais sur pitons (6a)

L2 : traversée ascendante à droite dans des gradins herbeux, peu ou pas de protections, relais sur 2 pitons (IV+)

L3 : montée de 4m au dessus du relais et traversée horizontalement sur 20/30m jusqu’à un piton et une lunule très fragile, soit relais là soit 4 mètres plus loin. 1 piton et 1 friend (V)

L4 : longueur qui part au dessus en légère ascendance à gauche dans du rocher gris compact, nombreux pitons, relais sur 2 pitons (6a)

L5 : ça part au dessus puis traversée pas facile à gauche protégée par un ou deux pitons, dièdre assez soutenu mais qui se fait très bien en libre, quelques pitons, relais sur un spit récent et un piton. (6b)

L6 : grande longueur mi libre-artif, suivre le dièdre avec quelques pitons puis traversée à gauche sur 3 mètres pour récupérer un autre dièdre, un pas assez athlétique en sortie, attention au tirage, faire relais sur 2 pitons très proche en sortie du dièdre à droite. Un piton de renvoi permet de faire un relais solide et propre. ( A1+ – 6a )

L7 : longueur qui part au dessus sur un piton très précaire (méfiance) 1m50 au dessus du relais pour aller récupérer un piton béton. Puis tout droit jusqu’aux spits de 8 rouillés. Il y a un relais sur 3 pitons à droite (facultatif) avant les spits. Puis traversée à gauche en équilibre (expo) pour aller chercher un mur avec des touffes, relais sur 2 pitons ( A1 – 6a)

L8 : longueur de 15m, 1 tige à cravater puis avec étrier monté en direction du piton, puis sortie facile. Relais dans au pied de la conque sur 2 pitons à 30cm du sol. ( A1 – 5c)

L8 bis et L9 : traversée sur la vire jusqu’au spit où on fait relais sur friends juste en dessous. Puis longueur commune avec Salutations au Soleil. Relais sur deux spits sur la vire (5b)

IMG_2104
Gabriel dans L5, un 6b qui va bien en libre
IMG_2109
L6 en A1+ – 6a, mieux vaut faire relais ici, attention au tirage en sortie de longueur

Une voie qui est bien moins grimpante que sa voisine en TA, Char à Banc, le caillou est peut être meilleur qu’au Pertuis, mais la grimpe est bien moins attirante. C’est tout de même sympa d’avoir pu grimper cette voie sur les pas d’un grand de la montagne, René Desmaison. L’ambiance est tout de même au rendez vous notamment entre L4 et L8, où le rocher est presque verdonnesque. Mais il serait peut être judicieux de nettoyer un peu cette voie et de remettre en état proprement certains relais avec un spit. C’est normal vu le peu de répétition, à l’inverse d’une autre voie Desmaison au Pic de Bure qui, elle, est devenu une grande classique du TA dans le Dévoluy.

IMG_2117
L7, méfiance au 1er piton où il y a l’étrier, qui est limite
IMG_2119
La vire en sortie de L8

Pour gagner un peu de temps, on a essayer de grimper au maximum en libre. On aura mis environ 5h dans la voie. Pour la descente, il faut suivre la vire, il y a 4/5 spits puis longer la falaise jusqu’à apercevoir le sentier qui ramène à la clairière. 45/1h jusqu’à la voiture depuis le sommet de la voie.

Matos utile :

  • 1 jeu de friends du 0.2 au 2
  • 2x50m
  • 1 jeu de câblés (petits-moyens)
  • 1 marteau et 2/3 pitons facultatif au cas où
  • 1 étrier pour deux suffit, crochet fifi pour l’artif sur les pitons moyens peut aider

Le crochet goutte d’eau est inutile je pense.

Place à l’hiver maintenant et à la couenne au soleil.

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.